Démocratie Au Quotidien

Qu’est-ce que la DEMOCRATIE ?

Le mot la démocratie est composé de deux mots grecques:

  • demos qui veut dire peuple et
  • kratos qui veut dire pouvoir.

Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis d’Amérique en 1860, définit la démocratie comme  « le pouvoir du Peuple par le Peuple et pour le Peuple ».

la démocratie c’est aussi :

  • une suite continue d’actes constituant la manière
  • de travailler et de vivre ensemble d’une population donnée ;
  • C’est une promesse à tenir et un défi à relever, pour la protection de la vie, de la liberté et de la recherche du bonheur.
  • C’est donc un régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même.

Qu’est-ce donc le Peuple ? et quel sens donnons-nous à la souveraineté ?

Le peuple

  • C’est l’ensemble des membres d’une collectivité rassemblée en unité politique néanmoins plurielle et différenciée doté de souveraineté.

La souveraineté

  • Est dit souverain celui qui est en mesure de subordonner sans être subordonné lui-même.
  • La souveraineté est le premier grand principe de la démocratie.
  • Le Peuple souverain est ce ?
  • un troupeau conduisant le berger ?
  • une la pyramide renversée sur sa pointe ?
  • Ce paradoxe conduit à la souveraineté du peuple. L’effectivité de sa souveraineté amène au le principe de sa représentation.

En conséquence, de ce fait, Le principe de la représentation.,

  • ce n’est pas le peuple qui gouverne.
  • Le gouvernement n’existe que pour être au service du peuple et non l’inverse.
  • Les ressortissants d’un état démocratique en sont les citoyens et non pas les sujets.
  • Le peuple souverain délègue ses pouvoirs à des représentants chargés de faire des lois ou et de les faire appliquer.
  • Le peuple choisit donc ses représentants par des élections libres, à la majorité.

Comment se traduit concrètement la souveraineté ?

  • Le principe de la souveraineté du peuple se traduit concrètement dans le cadre des démocraties modernes par la règle de la majorité issue de vote en ce qui concerne la dévolution du pouvoir.
  • La majorité a le droit de commander, la minorité a le droit de critiquer, mais tous obéissent (d’où la nécessité d’ouverture d’esprit et de tolérance dans les rapports avec ceux qui soutiennent des opinions contraires de façon à parvenir en cas de besoin à un accord.)
  • Quand les citoyens d’une démocratie votent, ils exercent leur droit et leur responsabilité de déterminer qui gouvernera en leur nom.
  • Le vote ne sert pas à légitimer des choix déjà effectué par un régime autoritaire.

Le principe de la légitimité

  • un pouvoir est légitime quand les procédés pour l’attribuer et pour l’exercer sont conformes à des principes et règles acceptés de commun accord. La légitimité est à la base de la viabilité de tous les pouvoirs ; c’est une façon de justifier le pouvoir. En d’autres termes la légitimité repose sur :
  1. le consentement,
  2. l’acceptation

Write a comment

Résoudre : *
18 − 16 =


Please copy the string IYkDWl to the field below: