REALISATIONS DU GRAD DE 2005 A 2007

2.1. Les activités du GRAD

En matière d’activités proprement dites, de nombreuses actions de sensibilisation et de facilitation de dialogue sur les politiques, ont été réalisées dans l’optique de promouvoir un changement de comportement favorable à la démocratie et à l’état de droit sans violence (voir tableau synoptique en annexe 2).

Aussi a-t-il été organisé :

  • Du 10 au 11 mai 2007 : un séminaire sur le Thème : les défis de la Démocratie, à l’intention des organisations de la société civile et des journalistes.
  • Le 23 mars 2007 : une conférence de presse sur « la carte numérisée et sécurisée » afin de sensibiliser la population et les partis politiques sur les difficultés liées à l’utilisation des kits pour le recensement électoral
  • Les 19 et 20 juin 2006 : un Forum sur le thème : « la construction de la nation togolaise » ;
  • Le 1er mars 2006 : un plaidoyer auprès de la Mission d’Evaluation de l’Union Européenne au Togo dans le cadre du processus électoral des législatives.
  • Le 12 novembre 2005 : une émission interactive, Radio Talk Show ; sur huit radios FM de Lomé. Un million d’auditeurs ont été touchés par l’émission d’après les estimations. Le but de l’émission était d’informer l’opinion publique de ce qu’est la société civile et ses composantes au Togo. C’est une première série qui sera suivie d’autres émissions dans un proche avenir ;
  • Du 11 au 12 octobre 2005 : organisation d’un atelier de formation à l’intention des professionnels de la communication sur « le concept et les enjeux de la société civile au Togo » ;
  • Le 27 septembre 2005 : une réunion de concertation avec les responsables des médias. Cette rencontre qui a regroupé environ une quarantaine de participants, a discuté de la nécessité de renforcement des capacités des professionnels de la communication ;
  • Tout au long de la période, le GRAD s’est aussi manifesté par la publication d’articles et de communiqués de presse sur les sujets d’actualité concernant le pays.

Le GRAD est aujourd’hui à sa 10ème Assemblée Générale en raison d’une rencontre par trimestre. Ces réunions permettent de rendre compte aux membres de l’association, de les informer des problèmes qui surgissent, d’obtenir le consensus sur la pertinence des activités proposées et inscrites au programme et de discuter des modalités de mise en œuvre du programme arrêté.

Les réunions de l’Assemblée Générale sont précédées de celles du Bureau Exécutif ou du Bureau Exécutif élargi qui les préparent. Les membres du bureau se retrouvent selon les nécessités pour échanger sur les problèmes devant être discutés afin de faire des propositions à l’Assemblée Générale.

Le GRAD a maintenu les réunions de travail et d’échange avec les représentants de nombreuses associations de la société civile et des principaux partis politiques (voir liste en annexe). Il reste attentif aux sollicitations de la diaspora.

Le GRAD a été reçu par la délégation de l’Union Européenne venue à Lomé dans le cadre des prochaines consultations électorales. Il a donné de nombreuses interviews tant aux médias nationaux qu’internationaux.

2.2. Les actions en cours

L’élaboration du document d’orientation et du plan pour de nouvelles études, définissant clairement les concepts de démocratie, de l’Etat de Droit, de développement, etc. est en cours.

Les actions de recherche prévues dans le budget programme n’ont pas encore démarré. Pour l’instant, aucune étude n’a été entreprise sur les anciennes structures en vue de déterminer les conditions requises pour passer à de véritables structures d’Etat de droit et de démocratie. Cependant, la mise en place des onze commissions spécialisées du GRAD est en chantier. Ce sont ces commissions qui seront appelées à appuyer le travail de l’équipe des chercheurs.

2.3. Les financements

Pour réaliser toutes ces activités, le GRAD a utilisé ses ressources propres et a bénéficié d’appuis financiers notables des organisations ci-après :

  • Banque Mondiale (micro subvention) pour les séminaires et les ateliers de formation, l’émission interactive ou le Radio Talk Show, etc.
  • Netherlands Institute for Multiparty Democracy (NIMD) des Pays-Bas qui a financé le premier FORUM du GRAD sur : « La construction d’une société démocratique au Togo » ; forum du 19 au 20 juin 2006.

Consulter notre programme 2007-2008

En dépit de la reprise du dialogue inter togolais et de l’avènement de l’Accord Politique Globale (APG) salués par les Togolais, il apparaît que les dirigeants n’ont réellement la volonté d’organiser des élections selon les principes démocratiques de liberté et de transparence.